Portrait

13 mai 1963 Arrivée sur la planète bleue peu avant minuit. Dans l’actualité, trois faits marquèrent la chronique ce jour là : l’accord de Birmingham dans l’Alabama qui ouvre les portes de l’intégration des noirs aux États-Unis ; Alfred Hitchcock et Tippi Hedren, vedette du Festival de Cannes pour le film Les Oiseaux; l’obligation d’utiliser son clignoteur pour tout dépassement d’un autre véhicule.

De 1963 à 1969 Nombreux déménagements au gré des affectations paternelles.

De 1969 à 1981 Enfance et adolescence à Arlon. Études chez les Frères Maristes. Peu doué pour le solfège, son professeur de musique lui demande de s’abstenir de jouer de la flûte et lui propose judicieusement d’étudier de la poésie lors de son cours. La petite graine littéraire est semée. Termine son cursus et part dans le Mississippi pour vérifier que l’accord de Birmingham mentionné supra est bien d’application.

De 1981 à 1987 Études Universitaires à l’Université de Liège (HEC) puis spécialisation à la faculté de gestion de l’Université de Louvain (UCL).

De 1987 à 2000 Travaille pour des groupes multinationaux.

1988 Se marie et devient papa de trois enfants.

En 2000 En souvenir de Tippi Hedren mentionnée ci-avant, décision de voler de ses propres ailes et de quitter l’univers des « grosses boites » pour une plus petite, la sienne. Dans sa vie de couple, l’un met son clignoteur à gauche et l’autre à droite avec pour résultat un inéluctable divorce.

Depuis 2000 Encore plus que par le passé, affectionne à ses heures perdues les salles obscures mais aussi les endroits jazzy et de perdition poétique.

En 2015 Atteint par l’envie d’écrire.

En 2017 Premières publications dans la revue « la bafouille incontinente »

A ce jour : plus de cinquante textes écrits dont certains en attente d’être édités et qui ne figurent pas sur ce site.